Croisée littéraire : Cheminements identitaires

Le samedi 18 juin 2022,  Mélanges Caraïbes a organisé, en solidarité avec la Librairie La Boîte à Plumes, la 26e Croisée intitulée :

[Cheminements identitaires].

Cet évènement  à accueilli les éclaireurs :
  • Matthieu Gama (écrivain-essayiste)
  • Malik Duranty (Doctorant en sociologie)
  • Nicole Cage (écrivaine, performeuse & coach littéraire)
  • Patricia Conflon Gros-Désirs (Docteur en Littératures & interculturalités caribéennes)

Maître de cérémonie  Gérald Désert
Batelier  Jean-Marc Rosier

Propos fédérateur

L’essai, en pays dominé, est un exercice de réflexion littéraire peu étudié en tant que forme. C’est un discours argumentatif et affectif en prose qui poursuit le même objectif que le roman antillais, caribéen, latino-américain en ce qui concerne la liberté du discours et la recherche d’une vérité authentique. S’il est vrai que les thèmes généralement abordés dans les Républiques des Lettres traditionnelles sont la pauvreté, les guerres, le pouvoir…, ceux de notre environnement îlien, Peuples de la Mer, poursuivent, de manière obsessionnelle, les notions d’identité, la psyché antillaise, les situations traumatiques, les réflexes comportementaux corrélés aux mythes déchus ou occultés, au dépassement de soi, au langage intimiste, à l’intériorité, aux convulsions de l’histoire, à la politique assimilationniste, la culture, l’économie sur un ton de confrontation et de persuasion modérées. Cela traduit bien le malaise intérieur sur notre culture syncrétique, hybride et composite qu’il reste encore à diagnostiquer et à curer. 

En quoi le genre essai rejoint-il le genre romanesque ? L’essai peut-il servir de mode exploratoire pour les écritures romanesques ? Quelles traces, quels concepts sont mis en œuvre dans la pratique de l’esthétique romanesque ? En quoi le genre romanesque peut-il nourrir le genre essai ? Quels univers exhumés, quels langages peuvent servir de pierre de jaspe à la production de l’esprit que représente l’essai ?

La thématique que nous abordons à l’occasion de cette Croisée comme une approche théorique de la trace, est placée sous l’égide des aventures et cheminements identitaires, explorations, sujets tant rebattus par nos auteurs/artistes-penseurs de la Négritude, de l’Américanité, de l’Antillanité, du Marronnisme, de la Créolité, de la Créolisation…, mais, qui est le lieu d’une initiation sans cesse renouvelée. Matthieu Gama et Nicole Cage constitueront les paradigmes à partir desquels nous explorerons la pensée de la trace, de l’engramme, la mémoire et celle du langage à l’origine de toute forme de création.

Merci de cliquer pour agrandir l’image…

error: Contenu protègé selon la loi relative au code de la propriété intellectuelle (N° 92-597 du 1er juillet 1992)